Brèves du Comptoir...

Le blog de la Librairie Le Comptoir
ou le journal de bord d'une libraire du bout du monde !
Je vous invite à prolonger le plaisir de vos visites à la Librairie en partageant vos coups de coeurs et vos idées dans cette arrière-salle cybernétique du Comptoir.

Site web permanent http://www.comptoir.cl/

14/04/2008

Nuala O'Faolain


Nuala O’Faolain n’a plus que quelques semaines à vivre. Cette écrivaine et journaliste irlandaise dont les livres sans fard, à son image, ont ébranlé la société catholique et conservatrice où elle est née, cette féministe de tous les combats, cette femme libre et passionnée va bientôt nous quitter.

Samedi matin elle a accordé à la radio nationale irlandaise une interview très crue
(en anglais ici) au cours de laquelle elle révèle qu’elle a un cancer terminal. Elle l’a appris il y a deux mois seulement, elle ne suivra pas de traitement, telle est sa décision.

J’avais déjà parlé de ses livres
ici et constaté à cette occasion avec surprise que beaucoup de mes clientes et amies l’appréciaient aussi : Maryline et Corinne de la Litote à Paris, Laure, Eithne, Gabrielle, Hil, Anne… voilà… si vous lisez ces lignes, vous serez tristes comme moi.

Assez connue en France grâce au travail de son éditrice Sabine Wespieser, elle a reçu le Prix Femina Etranger 2006 pour son roman “L’histoire de Chicago May”, qui sortira en poche chez 10/18 le mois prochain.

En l’attendant, j’ai relu émue son autobiographie ce week-end, toujours en 10/18 :




Devenue une journaliste reconnue à l'Irish Times, Nuala O'Faolain livre son parcours, ses doutes, ses enthousiasmes, ses excès, ses souffrances et ses passions. Un récit autobiographique qui parle avec simplicité et humour d'une éducation irlandaise sur fond de féminisme et de combats politiques.


(La photo de Nuala est de Louis Monier)




3 comments:

Lauréole said...

je pense que je ne connaissais pas encore ton blog quand tu as parlé de Nuala O'Faolain. Je découvre donc ici. Et je vais essayer de trouver l'un de ses livres en biblio. Son anglais est accessible ou tu me conseilles une traduction française ?

rachel said...

et bin c quand un sacre coup meme si je ne la connais pas...

Seadew said...

Salut Lauréole, beaucoup apprécié ta ballade dans les Dublin Mountains... L'écriture de Nuala est très vive en anglais, difficile de juger pour les autres. Elle est très bien traduite en français, son éditrice est reconnue pour son grand professionnalisme : ses livres sont plus chers que la moyenne pour de la littérature mais elle choisit les meilleurs traducteurs et les paient en conséquence, puis le plus beau papier, reliure soignée, etc etc... Les titres sont ensuite repris chez 10/18. Bonne lecture, quel que soit ton choix de langue !