Brèves du Comptoir...

Le blog de la Librairie Le Comptoir
ou le journal de bord d'une libraire du bout du monde !
Je vous invite à prolonger le plaisir de vos visites à la Librairie en partageant vos coups de coeurs et vos idées dans cette arrière-salle cybernétique du Comptoir.

Site web permanent http://www.comptoir.cl/

06/08/2009

Nicolas Ancion

Dans son dernier billet, l’écrivain belge Nicolas Ancion écrit sur son blog «…c'est toujours comme ça que cela se passe. On veut faire un truc et on en fait un autre. »


Grande vérité devant l’éternel. C’est donc en cherchant des critiques de Bandes Dessinées sur internet ce matin que je suis tombée de fil en aiguille sur celles dont Nicolas Ancion nous régale sur le site Bain à Bulles.


Et là… l’éclair ! Bon Dieu mais c’est bien sûr ! Ses nouvelles, Les Ours n’ont pas de problème de parking, reéditées le mois dernier chez Pocket, sont allées directement en vitrine où elles font face à la Cordillère des Andes sans passer par la case « pilelibraireenattente » ! Grave erreur immédiatement réparée, j’ai donc laissé tomber mes listes de BD pour savourer ces nouvelles percutantes que je viens de finir.


Dans le style Ancion, je prends tout : l’humour, la plume, la cruauté, la tendresse, l’absurde, les chutes, le petit vieux qui tient tête aux braqueurs avec un pistolet en plastique, les Pères Noël immigrés et les jouets vivants.


Vivement la sortie de son nouveau «gros roman pour adultes», l’homme qui valait 45 milliards…Aux dernières nouvelles le titre avait changé, il n’en valait plus que 35… à ce rythme là, je vais pouvoir le commander bientôt. Réservez-le vite !


Et comme maintenant je suis très en retard pour le « vrai » boulot de libraire, comprenez la paperasse, le rangement, les paiements, l’époussetage des étagères, bref tout ce qui rend notre métier palpipant, je vous laisse apprécier le clin d’œil de la couverture et vous invite à découvrir ce talent belge original :


Nicolas Ancion est né en 1971. De Liège à Carcassonne, en passant par Bruxelles ou Madrid, il fait étape là où poussent les mots. Depuis une dizaine d’années, il réinvente le monde à travers des histoires loufoques : huit romans, des tas de nouvelles, un fatras de poésie, des feuilletons pour le Web, le théâtre ou la radio et bien d’autres choses. Ses textes ont été couronnés par une dizaine de prix littéraires, dont le prix des Lycéens pour Quatrième étage et le prix Franz de Wever de l’Académie royale de langue et littérature belges pour le recueil de nouvelles Nous sommes tous des playmobiles.


3 comments:

rachel said...

bin didonc tout un coup de coeur...et courage pour le reste...c le lazy?..,o)

Nicolas Ancion said...

Quel gentil commentaire ! Il me reste à venir faire un tour chez vous pour dédicacer le livre à vos lecteur (mon beau-frère est Chilien, je finirai bien par mettre le pied dans votre beau pays et, du coup, c'est promis, je passerai rendre visite à votre librairie pour regarder la vitrine face aux Andes). À bientôt, donc, et encore merci pour votre lecture enthousiaste.

Seadew said...

Oui oui, venez venez... On fera quelque chose avec l'Ambassade de Belgique qui est très dynamique, et puis des signatures, et des lectures, et des ateliers... oh là là, bon je me calme... venez au moins en vacances...:-) C'est bien les beaufs chiliens, ça permet de voir du pays...